JOUR 3 (2ème) Tu sera un homme mon fils!

Publié le 10 Septembre 2012

Mon petit cookie a pleuré une bonne partie de la nuit et de la journée. Dents? Otite? On sera certainement ce qu'il en est demain.

C'est difficile de rester patiente avec ma grande dans ce cas. Il crie telment que ça la mets dans tout ses états. Elle s'agite autour,elle essait de le calmer, veux de l'attention que je ne peux lui donner.

Mais je n'ai pas crier, j'ai tenu bon. Je me suis mis en mode économie d'énergie, j'ai tout laissé en plan, pas de ménage, j'ai cuisiné un truc tout prés, et j'ai été dans un endroit que les enfants aiment bien. Les jours comme ça je me force à être ralentie, je me connecte uniquement à ce que je fais, j'essais de surtout pas cogiter, je marche lentement, parle lentement, ca m'évite de paniquer ou de m'enerver. Comme si je branchais le mode image par image, je prends le petit dans les bras et je pense uniquement à ce que je suis en train de faire. Et une chose aprés l'autre on arrive au bout de la journée. OOOUUUUFFFFF ils dorment!!! ET UN JOUR DE PLUS!

Je voulais ce soir répondre à une questionque l'on m'a posé:

"Non je ne couve pas trop mes enfants, et non je n'en ferai pas des mauviettes!

Pourquoi tant de parents pensent endurcir leurs enfants en les traitant rudement?

"Quelques claques ca fait pas de mal ca endurcie!" "Le monde est sans pitié autant qu'ils le comprennent vite!" "Arrete de les élever dans du coton tu vas en faire trouillards" "Tu es grand maintenant alors le doudou et la tututte ca suffit (1er jour d'école en petite section)" "Tu l'allaites encore? Faut que tu coupes le cordon!"

Ce matin à l'école:

"Papa je ne veux pas aller à l'école" (Paul 3 ans)

Son papa "Ah tu sais moi non plus j'aimais pas l'école, mais c'est comme ça, il y a pas le choix, et en plus t'en a encore pour 20 ans! alors faut t'y faire!"

Et oui petit Paul, tu as trois ans, mais tu dois apprendre que tu vas en baver! C'est que le début!

Euh j'ai pas une notion de pédagogie, mais ne doit-on pas essayer de leur faire aimer l'école?

Alors oui peut être que je vis au pays des bisounours mais je crois pas qu'ils faillent endurcir mes enfants pour les aider à affronter la vie. L'important c'est pas de savoir encaisser les claques mais plutot de savoir se relever malgré celles ci, et leurs donner un sens. Et pour cela il faut de la confiance en soi et de l'obtimisme! Non?

Je ne les maintiens pas en enfance je leur laisse la liberté d'avancer quand ils sont prés, je les accompagne, je ne les pousse pas à grand coup. Si je veux lui apprendre à faire du vélo, l'idéal c'est d'abord qu'il comprenne le principe avec un vélo avec des petites roulettes, puis le tenir et courir à coté avant de le lacher.

Ma frisée emmenera son doudou à l'école jusqu'à ce qu'elle soit prète à le laisser!

Alors non, je ne fais pas de mes enfants des faibles en étant tendre avec eux. Je pense que pour affronter les grandes claques de la vie, il faut avoir était aimé tendrement, couvé, valorisé et accompagné. Quelqu'un d'une grande sagesse m'a dit un jour "pour se séparer il faut d'abord avoir été bien collé". L'enfant peut s'envoler avec le sourire et en toute confiance quand il est sur et certain de l'amour inconditionnel de ses parents.

Pleins de bonnes choses à vous et à vos minipouss

Maman ours devrait lire Fillioza (extrait de "petit ours brun fait une grosse bêtise" Bayard)

Maman ours devrait lire Fillioza (extrait de "petit ours brun fait une grosse bêtise" Bayard)

Rédigé par Lisa

Publié dans #coup de gueule

Commenter cet article

Elise 21/11/2012 14:01

bonjour Lisa!

j'ai découvert votre blog hier et j'ai tellement ri et adhéré à vos derniers billets que je reprends la lecture du début!
je suis pour ma part une toute jeune maman d'une petite fille de 3mois. je n'ai donc pas encore eu "besoin" de crier mais je compte bien m'imprégner de toute votre sagesse (oui oui sagesse!) pour ne pas avoir à entrer dans cet engrenage.
par contre la pression sociale est vraiment pénible! je l vis déjà puisque ma princesse demande beaucoup de contact alors j'entends que je la porte trop, qu'elle va être capricieuse ou encore quelle me manipule!!! quel monstre aurais-je fait si mon bébé, à peine né, était déjà capable de manipulation!..
en tout cas, bravo pour cette résolution, je rejoins donc le navire!

Lisa 21/11/2012 14:57

Bravo Elise et bienvenue! Commencer quand les enfants sont tout petit c'est top, parce qu'on ne prend pas de "mauvaise habitude"
Pour ton bébé je te conseil "Ne pleure plus bébé" de C S Didierjean-Jouveau, trés orienté maternage proximal, trés court à lire et pas cher. IL donne de bon arguments pour etre sure de soi quand les gens te disent de le laisser pleurer

math 11/09/2012 14:33

Combien de fois ai-je entendu: "Tu la portes trop; elle va jamais te lâcher, elle sera pas indépendante..." je pensais "on en recause dans quelques années..." 2 ans ont passé, et voilà une petite fille libre mais sécurisée, qui part à l'école sans pleurer lors de la séparation, qui joue toute seule et qui surtout est HEUREUSE! on en re re re cause dans quelques années?
Par Contre, je crie parfois, jamais je ne les brutalise, une fois une fessée est partie... je me suis sentie mal pendant 3 jours, et elle, elle a oublié la raison de mon enervement, et donc n'a pas compris sa bêtise... donc je suis d'accord avec toi, ça ne sert à rien! mais juste hausser la voix... parce qu' une maman ourse ou une lionne, ou une chatte, parfois, elle grogne!! alors comme je considère la maternité de manière très animale (tant la fusion que l'on a avec ses petits, la force du ressenti, l'instinct...) quelquefois je "grogne" aussi! je ne hurle pas, je ne les secoue pas, mais je leur dit stop, tu vas trop loin, je ne suis pas d'accord, je te le montre, le dialogue biensûr accompagne la "gronderie"... au maximum, je prends sur moi mais il faut avouer que quelque fois c'est dur!!

Lisa 15/09/2012 13:04

merci ca fait plaisir,on se sent moins seule

Céline 10/09/2012 23:09

Bravo pour cette initiative ! C'est un peu dur au début, mais les résultats sont stupéfiants ! Courage !